Mélanges de matières premières en l’état

De plus en plus de mélanges de matières premières en l'état sont proposés sur le marché.

Ils souvent comparés aux aliments floconnés mais n'ont rien à voir avec ces derniers. Ce n'est pas parce qu'un aliment a un "bel" aspect visuel qu'il est forcément équilibré pour le cheval.

Le plus souvent, ils sont constitués d'avoine, d'orge, de maïs, d'épeautre et accompagnés d'un bouchon de son (granulé)  de couleur claire, facilement identifiable, et d'un bouchon de luzerne (vert foncé) également reconnaissable.

En fait dans ces mélanges, les vitamines, minéraux et oligo-éléments apportés par les matières premières sont en quantités insuffisantes pour couvrir les besoins des chevaux.
Par conséquent, ils ne sont pas équilibrés ; on peut d'ailleurs le constater avec des teneurs mentionnées sur les étiquettes qui sont généralement faibles, comparées à celles des aliments complets proposées par les fabricants sérieux.

Ces mélanges, en général bon marché, contiennent beaucoup d'amidon, ce qui sur le long terme est néfaste à la santé du cheval (risque de pathologies nécessitant l'intervention d'un vétérinaire).