Mon cheval est trop maigre

A l'inverse de la sur-alimentation, certains chevaux ne sont pas suffisamment nourris par rapport à leur poids et à leur activité journalière.
Ils manquent d'énergie et dans ce cas il convient d'ajuster les rations au quotidien (Consultez la page Calculer sa ration ). 

Il existe une autre situation dans laquelle le cheval maigrit : c'est lorsqu'il ingère des protéines en excès, ce qui est particulièrement néfaste pour lui.
Les besoins en protéine du cheval sont globalement faibles : 400 à 700 g maximum de matière azotée digestible cheval, MADC, par jour pour un cheval de 550 kg qui travaille entre 1 heure et 1h30 par jour.

Lorsque qu'un cheval est maigre, le premier réflexe est d'augmenter sa ration quotidienne ; cela peut entraîner un excès d'apports de protéines (apports supérieurs à 900 grammes de MADC par jour). Le foie est alors très sollicité, de même que les reins qui doivent filtrer cet excès de protéines transformé en ammoniac, puis en urée. 
Si cette situation perdure plusieurs semaines, voire plusieurs mois, le cheval va continuer à maigrir. En effet l'excès de protéines non digérées par la flore enzymatique dans l'intestin grêle, se retrouve en quantité abondante dans le gros intestin et entraîne une perturbation de la flore microbienne. Une flore pathogène de type clostridium ou salmonelles (nuisible) peut se mettre en place dans le gros intestin avec production de déchets métaboliques toxiques (amines) et de toxines. Ces toxines peuvent passer dans le sang et provoquer une entérotoxémie.

En général, en plus des problèmes d'amaigrissement dus aux excès de protéines, des risques de problèmes cutanés, de coliques et de fourbures sont à craindre, ainsi qu'une mauvaise récupération après l'effort. Ces chevaux auront tendance à transpirer abondamment et à uriner de façon excessive .

Il convient alors de baisser fortement l'apport des aliments tout en maintenant l'apport de fourrages (5 à 7 kg par jour).
Vous pourrez également demander l'avis de votre vétérinaire qui pourra prescrire un hépato-rénal et analyser le problème si celui-ci persiste.